10 janvier 2017

LE JARDIN PRÉCIEUX

Les pourpres hortensias timides en leur coin

écoutaient les clochettes à l'entrée du jardin

Les galants gardéinias dans leurs suaves pourpoint

sentendaitent le doux cris des arbres enfantins

Les charmants géraniums agiles et mutins 

se lavaient les cheveux tout autour du bassin

Les violettes émues en robe de satin

tendrement respiraient le bon air du matin


Une gente fillete avec un sécateur

en fit tout un bouquet- la fin de ce bonheur


"Battre la campagne" RAYMOND QUENEAU

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire